Tilt Shift New York – Chinatown

the miniature effect tilt shift - Chinatown

the miniature effect tilt shift – 唐人街 Chinatown New York – Phoenix Liztomania from American-arts on Vimeo.

A propos de la vidéo :

Le tilt shift est une technique photographique qui consiste à rendre l’image réelle sous l’apparence d’une maquette de jouets miniatures qu’on aurait peint à la main. Elle devient de plus en plus populaire dans la vidéographie comme montre cette vidéo sur les toits du Chinatown à New York. Le procédé est bien souvent le même, être en hauteur est un grand plus, en effet les maquettes de trains par exemple sont observées de haut, ce qui facilite la prise de vue miniature. Le travail suivant est en post-production en procédant à une augmentation significative de la vibrance couleur et en définissant la profondeur de champs de chaque séquence. Si c’est une simple séquence vidéo à vitesse normale et non un time lapse photo, il faut appliquer une postérisation temporelle pour saccader l’image et obtenir un rendu semblable à un stop motion, suivit d’une accélération temporelle sur After effect pour rendre la vidéo dynamique. Voilà précisément les réglages de cette vidéo.

Auteur Videographe : Christophe Kerebel
american-arts.com/christophe-kerebel/

Music – Phoenix Lisztomania
Album – live & Unplugged
Music de fin – Phoenix – Lisztomania (Redial Remix)

L’histoire du Chinatown de Manhattan

Si de nombreuses communautés ont leur quartier de prédilection à Manhattan, le Chinatown de New York est sans doute le plus connu, dépassant en nombre d’habitants le Chinatown de San Francisco. Pénétrer dans Chinatown c’est comme franchir une frontière pour se retrouver dans un autre monde, une enclave de la Chine à New York.

Le quartier de Chinatown se situe entre Kenmore Street et Delancey Street au nord, East Street et Worth streets au sud, Allen Street à l’est, et Broadway à l’ouest. La station de Canal Street par laquelle transitent de nombreuses lignes de Métro se trouve en plein coeur de Chinatown. Avec une population estimée entre 150 000 et 300 000 habitants, Chinatown est la principale destination des immigrants chinois.

Ce sont les commerçants et les marins chinois qui ont commencé à arriver aux Etats-Unis en petit nombre au milieu du 18ème siècle. A partir du 19ème siècle ils arrivèrent plus nombreux, notamment sur la côte Pacifique, à l’époque de la Ruée vers l’Or dans les années 1840 et 1850 et de la construction du chemin de fer de la Central Pacific Railroad. Mais quand les mines commencèrent à s’épuiser les chinois se dirigèrent vers les grandes villes comme New York. En 1870 New York comptait 200 chinois qui travaillaient surtout dans des blanchisseries puis, en 1882 la population chinoise monta à 2 000 habitants malgré la Chinese Exclusion Act, la seule loi américaine qui excluait une minorité Ethnique.

chinatown new york city manhattan new york city

Mais victime de la ségrégation raciale les chinois se replièrent sur eux-mêmes et Chinatown fonctionna rapidement comme un quartier quasi autonome avec une société structurée (les tongs) qui assurait un emploi aux nouveaux arrivants, une aide économique et des services de protection. Ces tongs étaient des associations de chinois influents appartenant souvent au Kuomintang qui s’opposait au Parti Communiste Chinois et parfois à des syndicats du crime, et on vit naître à New York de nombreux conflits entre bandes rivales. Ces gangs obtinrent une certaine réputation, les Ghost Shadows ou les Flying Dragons par exemple, et ils continuèrent de s’affronter jusque dans les années 1980.

Quand en 1943 la Loi d’Exclusion fut levée et que les quotas d’immigration relevés en 1968, la population de Chinatown explosa jusqu’à repousser les limites au nord du quartier Italien de Little Italy (la Petite Italie). Les prix de l’immobilier flambèrent dans le quartier chinois avec l’investissement d’étrangers en provenance de Hong Kong.

Les chinois qui émigrèrent à New York jusque dans les années 1960 venaient surtout de Guangzhou (Canton) et de Hong Kong. Puis l’immigration se diversifia et le mandarin se répandit dans Chinatown.

En 1976 la construction du Confucius Plaza, une tour de 44 étages et de 760 appartements, permit de faire face à l’explosion démographique de Chinatown. Mais ce building qui était réservé à une population modeste est surtout occupé par des chinois fortunés. Cette situation entraîna donc le développement d’une autre communauté chinoise dans le Queens, près de Flushing Meadows. Devant la tour la statue de Confucius est devenue un lieu de rendez-vous connu de Chinatown.

Aujourd’hui Chinatown est un lieu touristique très apprécié notamment en raison de ses plus de 200 restaurants chinois de qualité comme le Peking Duck House, le Dim Sum Go Go ou le Golden Unicorn, ses poissoneries et ses nombreuses épiceries chinoises sur Canal Street et le long de Broadway, ses bijouteries et toute une activité du faux (parfums, montres, sacs à main, vêtements, etc…) que de nombreux vendeurs ambulants ne manqueront pas de vous proposer.

Il n’existe pas vraiment de momuments historiques à Chinatown. Le touriste qui s’y promène y trouvera surtout une ambiance, des sensations, des odeurs provenant des boutiques d’épices et des poissoneries, et en regardant les enseignes commerciales écrites en chinois aura vraiment l’impression d’être en Chine.

On s’attardera cependant dans le Museum of Chinese in the Americas (le Musée des Chinois en Amérique) situé au 70 Mulberry Street et qui retrace l’histoire de l’immigration chinoise. A Cathan Square vous noterez deux statues importantes : la statue de Lin Zexu et l’Arche de Kim Lau en mémoire aux soldats sino-américains morts pendant la Seconde Guerre Mondiale.
On pourra également se rendre au temple Bouddhiste Mahayana à l’angle de Canal Street et Bowery Street, le temple le plus important de Chinatown avec à l’intérieur un magnifique Bouddha doré.

 

Regarder la vidéo sur : Youtube Dailymotion

-

-

-



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>